Le gaz lacrymogène de l'oignon

  Lorsque nous coupons l'oignon, les cellules se déchirent. Le contact des enzymes et du soufre donne naissance à du sulfate d'allyle. Celui-ci est volatile et sa composition est proche de celle du gaz lacrymogène, ce sulfate d’allyle est agressif pour la cornée de nos yeux. Ceux-ci sécrètent alors des larmes pour éliminer cet agresseur. Mais malheureusement, le sulfate d'allyle se transforme en acide sulfurique au contact de l'eau. De ce fait, plus l'œil se défend plus il sécrète de larmes. Plus il sécrète de larmes, plus il y a d'acide, et plus il y a d'acide, plus nous pleurons.

 

L'acide sulfurique, au contact de l'organisme, provoque la sécrétion des larmes. L'hydrolyse de l'acide sulfurique se répète à cause des larmes jusqu'à ce qu'il n'y ai plus présence de gaz volatil.



Réaction de l'œil au contact de sulfate d'allyle :

1_ oignon urticant : stimulus (facteur qui déclenche une réaction physiologique)

2_ Récepteur (l'œil) sensible au stimulus                                                                       

3_ centre nerveux qui traite l'information                                                                       

4_ il commande aux glandes lacrymales de pleurer                                                      

5_ réflexe : sécrétion et excrétion de larmes.                                                                  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site