TP1 : observation microscopique de cellules d'oignon.

a) Matériel.



- un microscope optique + une caméra

- trois lames et trois lamelles

- un scalpel, une pince à épiler et deux pipettes

- deux paires de gants et deux paires de lunettes de protection

- un oignon

- du bleu de méthylène, de l'eau iodée et de l'eau distillée.



b) But du TP.



Recherche de caractères spécifiques aux cellules de l'oignon. S'il n'y en a pas lieu, on pourra en conclure que c'est un légume banal au niveau cellulaire.



c) Protocole expérimental.



Découper un morceau d'oignon à l'aide d'un scalpel, puis avec la pince à épiler prélever une fine peau qui était située à l'intérieur de l'oignon, faire attention de ne pas la déchirer, cela pourrait fausser l'observation au microscope. La disposer sur la lame et y ajouter du bleu de méthylène, y apposer la lamelle. Disposer le tout sur le microscope et observer à l'aide de la caméra intégrée au microscope et du logiciel scopephoto. Recommencer l'expérience avec eau iodée puis avec de l'eau distillée.



d) Résultats obtenus.



Photo des cellules d'oignons observées à l'eau distillée.

On peut observer les contours des cellules et certains noyaux.













Photo des cellules d'oignons observées à l'eau iodée.

On peut observer que les noyaux sont rendus plus nets par l'eau iodée, tout comme la membrane squelettique.

On sait que l'eau iodée révèle l'amidon. On peut donc dire qu'il y a de l'amidon dans les noyaux et la membrane squelettique des cellules.

L'eau iodée nous permet de mieux observer les nucléoles, rendus plus nets.







Photo des cellules d'oignons observées au bleu de méthylène.



 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site